Acceptez-vous l'utilisation de cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web ?

En savoir plus
Retour aux news
Se financer

12 tips budgétaires à savoir quand on lance son business


Budgétiser les finances de votre business est nécessaire et important. Certes, ce n’est généralement pas la partie la plus facile et excitante du travail et beaucoup d’entrepreneurs ont du mal à l'établir, mais il ne faut pas pour autant la négliger.

Suivez nos différents conseils afin de récolter le meilleur parti pour votre budget d'affaires !

1. Distinguez finances personnelles et professionnelles

Cela vous vous aidera à établir votre budget. Si vos dépenses personnelles s’entremêlent avec vos dépenses d’affaires, vous ne serez pas en mesure de récolter une estimation précise du montant que votre business rapporte ou de ce qu'il a besoin pour survivre.

Astuce : Séparez votre entreprise de votre vie personnelle en utilisant des budgets et des cartes de crédit distincts.

2. Mettez de l’argent de côté pour vos impôts

Dis comme ça, cela peut sembler évident… Rétrospectivement. Malheureusement, trop d’entrepreneurs, notamment ceux qui ne connaissent pas encore les règles, ont tendance à sous-estimer ces dépenses récurrentes.

Astuce :Ouvrez un compte bancaire distinct et mettez de côté 20% de votre revenu brut ou 35% de votre revenu net chaque mois. En planifiant vos impôts à l’avance, vous éviterez de payer des frais de retard ou même de risquer une vérification.

3. Conservez tous vos reçus

Les petites dépenses qui s’accumulent au fil du temps peuvent souvent avoir un impact important ! Beaucoup de nouveaux entrepreneurs ne tiennent compte que des grosses dépenses lorsqu’ils établissent leur budget… Erreur !

Astuce : Mettez de côté tous vos reçus et gardez des dossiers méticuleux afin de bien comprendre les finances et le budget de votre entreprise. Cela vous servira aussi à déclarer vos frais professionnels ou vos frais déductibles sur votre déclaration fiscale, qui seront ensuite déduits du chiffre d’affaires de votre activité et donc, de votre revenu imposable.

4. Discutez avec vos fournisseurs

La négociation ne doit pas vous mettre mal à l’aise ! Remettre en question le prix d’un fournisseur est un risque à prendre dans le monde des affaires, tant que vous êtes poli et respectueux. Vous obtiendrez peut-être un rabais si vous achetez en gros ou si vous payer content.

La réduction des coûts au niveau des fournisseurs peut fortement contribuer à soutenir la trésorerie de votre business, cette étape est non négligeable !

5. Comparez

Prenez toujours la peine de comparez 3 ou 4 offres de prix avant de faire une dépense : ne vous contentez jamais de la première que vous trouvez ! Il y en a peut-être une autre plus avantageuse qui se cache au coin de la rue et qui permettra à votre entreprise de maintenir de bonnes finances.

La veille concurrentielle est également importante : restez au courant de ce qui se fait autour de vous pour toujours rester compétitif.

6. Maintenez un cash-flow positif

Le marché est un peu plus lent que prévu ? Les ventes diminuent ?

Veillez à toujours maintenir un cash-flow positif ! Anticipez les périodes creuses et isolez rapidement les dépenses non-essentielles, afin de toujours pouvoir faire face à un imprévu financier.

7. Travaillez avec d'autres indépendants

Vous avez besoin d’un développeur, un designer ou un livreur ? Optez pour un indépendant plutôt qu’un employé à temps plein, surtout lorsque vous débutez. Cela vous permettra d’économiser de l’argent tant sur l’approvisionnement que sur l’embauche ou encore la formation, les frais et les taxes.

8. Budgétisez le coût total à l’embauche

Vous ne le savez peut-être pas encore mais embaucher un employé à temps plein coûte cher.

Non seulement vous payez le salaire, mais vous devez également prévoir dans votre budget du matériel de formation, de l’équipement supplémentaire, des assurances, des taxes, des charges sociales et bien plus encore. En général, cela peut représenter jusqu’à 50% de plus que le salaire du travailleur à temps plein.

Astuce : de nombreuses aides à l'embauche existent pour faciliter l'expansion de votre petite entreprise. Découvrez-les ici.

9. Optez pour le homeworking et le coworking

Lorsqu’on en est à ses débuts, il est parfois judicieux de travailler de son logement. En plus d’économiser sur le loyer, vous économiserez sur le mobilier et le transport sans parler des déductions fiscales que vous pourriez obtenir. Néanmoins, à la longue, travailler seul chez soi peut être pesant.

C'est pourquoi le coworking est aussi une solution de premier choix pour démarrer. Opter pour le coworking, c'est choisir de partager des bureaux avec d’autres professionnels et disposer d’un véritable lieu de travail indépendant. Meilleur gestion du temps de travail, concentration, networking et accueil de clients ou partenaires dans un environnement orienté business sont quelques-uns des avantages-clés du coworking.

10. Prenez une assurance

Les nouveaux entrepreneurs ont souvent l’impression que contracter une assurance est une dépense qu’ils peuvent éviter au lancement de leur business. Erreur !

Astuce : Etablissez un budget pour les frais d’assurance afin qu’une dépense inattendue ne fasse pas couler votre business.

11. Participez à des événements

Toute vie d'indépendant comporte une partie de networking et relations publiques. Il est important de participer à des événements professionnels, networkings ou encore de s'inscrire à un business club afin de rencontrer d’autres entrepreneurs et clients potentiels de la région, réseauter et faire connaître votre entreprise.

12. Demandez de l’aide !

Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Que vous ayez besoin d'une aide pour vous lancer, vous développer, vous implanter ou vous financer, n’hésitez pas à demander de l’aide ! Chacun à son domaine d'expertise et vous ne pouvez certainement pas tout porter seul.

Astuce : Faites appel aux conseillers de Charleroi Entreprendre !